Habitat, environnement et style de vie des oiseaux

Comment puis-je m’assurer que mon amazone aux plumes de vol coupées fait assez d’exercice?

Q. L’année dernière, j’ai dû faire tailler les plumes de vol de mon amazone mâle âgée de 13 ans. Depuis, je m’inquiète qu’il se mette à prendre du poids. Je le pèse régulièrement et jusqu’à maintenant, il n’a pas pris de poids. Comment puis-je l’aider à faire de l’exercice?

R. Notre volière HARI comprend un grand nombre d’amazones et certaines d’entre elles sont de la volière d’origine (1985); nous étudions donc une bonne partie de leur mode de vie et de leurs besoins selon les différentes étapes de vie. C’est intéressant que vous ayez mentionné l’exercice et le contrôle du poids. Nous vous félicitons de surveiller son poids. La taille des plumes est un choix personnel, et bien que cela lui enlève sa capacité à faire l’exercice typique d’un oiseau, il peut toujours faire des activités physiques, avec votre aide, qui vont travailler les mêmes muscles que ceux d’un oiseau en vol. Nous vous suggérons de prendre l’habitude de le brumiser lorsqu’il se tient pendu à un jouet. Non seulement il battra automatiquement des ailes, mais il resserra également son emprise pour se retenir, ce qui fera travailler ses pattes. De plus, il recevra un bain qui aidera à garder ses plumes en bon état. Vous pouvez aussi le laisser se percher sur votre main pendant que vous mouvez celle-ci en alternance de haut en bas pendant deux à trois minutes. Cette activité se compare aux sauts avec écarts que nous faisons pour un bon entraînement cardiovasculaire.

Quelle est la différence entre une cage de nuit (cage de repos) et une cage de jour?

Q. Nous avons beaucoup entendu parler des cages de nuit et des cages de jour pour les perroquets. Pourquoi avons-nous besoin de deux cages?

R. L’idée de fournir à son oiseau de compagnie une cage de jour et une cage de nuit (ou cage de repos) est une stratégie éprouvée qui vise à éviter les comportements agressifs causés par des facteurs hormonaux au fur et à mesure que votre oiseau de compagnie traverse les différentes étapes de vie normales. Lorsqu’un oiseau est limité à une seule cage, il peut percevoir celle-ci comme un nid qu’il doit protéger. En fournissant de la variété dans la vie quotidienne de votre perroquet, vous éliminez les comportements de nidification. Une cage de nuit ou de repos est un petit endroit où l’oiseau peut se réfugier, placé dans une pièce tranquille de la maison. La cage de nuit doit contenir seulement un aliment complet, de l’eau, un perchoir confortable et un jouet. Ce dernier est facultatif, et doit être un jouet à fourrager exempt de composants dangereux. L’oiseau a besoin de huit à dix heures de sommeil ininterrompu par jour; une housse peut être placée sur la cage. Les espèces qui sont enclines à éprouver des terreurs nocturnes, comme les perruches calopsittes, bénéficient d’une veilleuse. Toutefois, une cage de jour est généralement placée dans une pièce très fréquentée de la maison pour que l’oiseau puisse socialiser avec les autres membres de la famille. C’est dans cette cage que l’oiseau aura ses jouets favoris et une grande sélection d’aliments enrichis.

Quelle pièce de la maison convient le mieux à la cage de mon oiseau?

Q. Nous venons tout juste de nous procurer une nouvelle perruche calopsitte mâle et nous essayons de déterminer dans quelle pièce de la maison placer la cage. Nous voulons qu’il soit au centre de la maison, mais nous avons entendu dire que la cuisine n’est pas un endroit recommandé pour lui.

R. Félicitations pour le nouveau membre dans votre famille! Choisir l’endroit où placer la cage de votre nouvelle perruche calopsitte est une décision importante. En ce qui concerne la cuisine, celle-ci n’est effectivement pas le meilleur endroit où garder un oiseau de compagnie, même si elle est généralement la pièce la plus occupée de la maison. Il y a beaucoup de dangers dans la cuisine comme les chaudrons à découvert sur le feu, l’évier de la cuisine et même les arômes qui se dégagent des plats qui y sont cuisinés. Nous vous suggérons la salle familiale ou la salle de séjour pour que votre perruche calopsitte puisse faire partie de la famille.

Voyager avec un perroquet

Q. Nous passerons beaucoup de temps à notre chalet, qui est à plus de trois heures de route de la maison, et nous n’avons jamais voyagé avec notre ara. Il devient très agité lorsque nous l’amenons chez le vétérinaire. Quelle est la meilleure façon de le préparer pour ce trajet? Nous ne voulons pas le stresser.

R. La plupart des perroquets aiment faire une promenade en voiture, mais effectivement il est préférable de désensibiliser votre oiseau aux déplacements en voiture bien avant votre départ. Un trajet de trois heures est très long si votre oiseau se met à crier! Vous devriez avoir en main une cage de transport et commencer à encourager votre oiseau à explorer celle-ci de son propre gré. Une bonne stratégie de désensibilisation est de placer un peu d’aliment enrichi dans la cage de transport. Si vous utilisez un jouet à fourrager, votre oiseau sera porté à passer plus de temps dans la cage de transport en cherchant simplement ses aliments favoris. Une fois qu’il est dans la cage de transport, refermez doucement la porte et laissez votre oiseau se délecter de ses régals. Chaque jour, prolongez le temps passé dans la cage de transport. Après quelques séances réussies, commencez à emmener votre oiseau en voiture pour de courts trajets. Parlez-lui toujours doucement, car votre voix lui est réconfortante. Il est également recommandé d’apporter une serviette pour couvrir le côté de la cage de transport afin que votre oiseau se sente en sécurité. Évitez les arrêts qui nécessiteraient de laisser votre oiseau seul dans le véhicule. Éviter aussi les températures très chaudes ou très froides, selon le temps de l’année. Si vous faites ces exercices avec constance pendant quelques semaines, votre oiseau devrait être correct et sera peut-être même content d’avoir un peu de variété dans sa routine quotidienne.

La taille des plumes et des griffes

Q. À quelle fréquence devons-nous faire tailler les plumes de vol de notre conure soleil? Nous faisons tailler ses plumes et ses griffes environ quatre fois par année, après quoi il mord tout le temps.

R. Les oiseaux, même s’ils ont les plumes de leurs ailes et les griffes partiellement taillées, utilisent celles-ci pour maintenir leur équilibre et pour resserrer fermement et sûrement leur prise sur leur perchoir. Lorsque les plumes des ailes et les griffes sont taillées en même temps, les oiseaux perdent leur capacité à rester en équilibre. De ce fait, ils ont tendance à mordre excessivement par frustration. Nous vous recommandons de faire tailler les plumes des ailes et les griffes à des moments différents. En collaboration avec le spécialiste aviaire de votre oiseau, vous pouvez établir un horaire pour la taille des plumes de vol selon la croissance de celles-ci et faire tailler les griffes pendant que les plumes de vol repoussent. Certains gardeurs choisissent de placer stratégiquement un perchoir de toilettage, et certains oiseaux les laisseront « sabler » les pointes acérées de leurs griffes à l’aide d’une lime à ongles.

découvrir HARI:

Institut Hagen de recherche en aviculture