POLITIQUE DE PROTECTION DE LA CONFIDENTIALITÉ ET USAGE DE TÉMOINS

Le Groupe Hagen prend très au sérieux la protection de votre vie privée, et c’est dans cet esprit que nous avons mis à jour notre politique de confidentialité qui traite, entre autres, de l’usage de témoins. Nous espérons ainsi assurer une meilleure transparence quant à notre utilisation de vos renseignements personnels en vous expliquant, notamment, comment l’usage de témoins vous permet d’améliorer votre expérience en ligne en plus de ne vous exposer qu’aux publicités qui pourraient vous intéresser. En choisissant de visiter notre site Web, vous nous signalez que vous consentez à recevoir des témoins. Modalités et politique de confidentialité

Amour des perroquets : comprendre le langage corporel des oiseaux

Les perroquets aiment-ils vivre en captivité?

Ceux qui vivent avec des perroquets sont de plus en plus surveillés et même attaqués par les mouvements de défense des droits des animaux, surtout en Europe et en Californie. Bien que les aviculteurs reçoivent la grande majorité des critiques, les propriétaires d’oiseaux ont aussi parfois à se défendre sur le fait qu’ils gardent des compagnons à plumes en captivité.

Il arrive que les propriétaires d’oiseaux soient en désaccord sur les soins à prodiguer à leur animal. Certains favorisent la taille des plumes tandis que d’autres s’y opposent, et certains sont choqués à l’idée qu’une doublure de cage ne soit pas remplacée quotidiennement, et que des fruits et légumes ne soient pas servis chaque jour. En recevant de nombreux reproches comme ceux-ci, les propriétaires d’oiseaux peuvent finir par se sentir coupables ou sentir le besoin de défendre leurs faits et gestes. Ce sentiment de culpabilité risque malheureusement d’avoir des répercussions terribles sur la relation entre le perroquet et l’humain, ce dernier pouvant même aller jusqu’à abandonner son oiseau.

Le mot « bonheur » est quelque peu anthropomorphique, puisqu’il s’applique seulement au comportement humain.

Les animaux, et en particulier les oiseaux, sont parfaitement capables de communiquer leur joie et leur bien-être. Si un oiseau ne démontre pas les comportements typiques d’un oiseau en santé ou en adaptation sociale, on dira qu’il est « malheureux », et s’il est malheureux, lui trouver un autre foyer peut s’avérer une bonne solution. Garder un oiseau en captivité n’est pourtant pas sorcier. Malgré ce que vous pouvez entendre ou lire, il n’est pas difficile de s’occuper d’un oiseau. Le comportement d’un oiseau peut non seulement indiquer lorsque quelque chose ne va pas, mais aussi s’il est heureux, même si la technique utilisée n’est pas considérée comme une technique d’élevage parfaite. Ainsi, si vous vous inquiétez à propos de votre oiseau, observez son comportement afin de savoir s’il est en santé et heureux.

Bien que la plupart des perroquets qui s’adaptent bien à leur environnement démontrent quelques-uns ou bon nombre des comportements suivants, ce n’est pas le cas de tous les oiseaux.

Vocalisation : Un oiseau frustré peut crier tandis qu’un un oiseau malheureux ou malade ne fera pas un son. La majorité des sons produits par les oiseaux, qu’ils chantent, parlent ou jacassent de façon inintelligible, sont synonymes de bien-être, ce que nous associons au sentiment de bonheur.

Lissage des plumes : Un perroquet en santé prend soin de ses plumes. Si un oiseau ne fait pratiquement rien sauf se lisser ses plumes, il se peut donc qu’il s’ennuie ou qu’il éprouve des problèmes d’indépendance.

Bain : La plupart des perroquets trouvent du plaisir à se baigner dans un bol, même que beaucoup d’entre eux aiment prendre un bain chaque jour. Un oiseau qui ne se trempe pas occasionnellement la tête dans un bol d’eau propre n’est peut-être pas dans son assiette.

Étirements : Un perroquet heureux et satisfait s’étire de plusieurs façons différentes. L’oiseau peut hausser les deux épaules en même temps, ou étirer l’aile et la patte d’un même côté à l’unisson, pour ensuite faire de même avec l’aile et la patte de l’autre côté.

Battements d’ailes : De nombreux oiseaux de compagnie aiment se tenir fermement à leur cage ou à un de leur perchoir, puis battre des ailes. Si votre oiseau bat des ailes, ce n’est donc pas parce qu’il est malheureux.

Remuement de la queue : Quand un perroquet heureux et en santé a l’intention de changer d’activité, il remue parfois sa queue avec énergie. Ce comportement ressemble au gloussement de l’humain et peut se manifester après une activité peu plaisante, telle qu’une chute d’un perchoir ou d’un jouet pendant le jeu. Il indique que l’oiseau est prêt à passer à une autre activité.

Grincement du bec : Un perroquet endormi qui sert son maxillaire et sa mandibule ensemble de façon à faire un grincement en ayant les yeux fermés montre qu’il est satisfait; il agit de cette façon pour son confort. Ce comportement n’entraîne aucune conséquence désastreuse chez les perroquets, et peut avoir des répercussions ou non sur le bec.

Plumes froissées : Si un oiseau a les plumes froissées, mais qu’il n’est pas dans un endroit où il y a un courant d’air et qu’il ne semble pas présenter de signes de maladies, c’est qu’il montre son bien-être, son intérêt ou son bonheur. Ce comportement est souvent accompagné d’un remuement de la queue ou même d’un bref tremblement du corps entier. Un oiseau malade ayant les plumes froissées se tient habituellement sur ses deux pattes et montre d’autres signes de malaise.

Une seule patte sur le perchoir : Un oiseau en mauvaise santé a parfois besoin de s’agripper au perchoir à l’aide de ses deux pattes. Un oiseau en bonne santé et bien équilibré, quant à lui, dort habituellement avec une patte relevée et placée sous les plumes de son ventre. Cette patte devient ensuite plutôt chaude, et c’est tout à fait normal.

Plaisir avec des jouets : À l’âge adulte, les perroquets ne sont pas les seuls à avoir encore du plaisir, même si très peu d’animaux adultes se servent de jouets pour s’amuser.

Remuement de la langue ou usage tactile de la langue : Un oiseau peut remuer sa langue parce qu’il a envie de caresses. La langue est un organe sensoriel chez le perroquet, alors s’il accepte qu’on la caresse, c’est généralement qu’il est heureux d’interagir avec cette personne. Toutefois, même un oiseau malade peut se laisser flatter la langue par un humain lorsqu’il s’agit de sa personne préférée.

Frottement du bec : Un perroquet se frotte habituellement le bec sur un perchoir ou un accessoire de sa cage parce qu’il souhaite enlever des restants de nourriture collés à son bec, mais il arrive aussi qu’il frotte son bec sur un perchoir ou une personne parce qu’il est heureux, tout simplement.

Eye Flashing MacawRétrécissement de la pupille : La pupille d’un perroquet en santé qui rétrécit, causant ainsi un agrandissement de l’iris, indique qu’il est intéressé ou stimulé par quelque chose. Ce rétrécissement démontre une motivation à parler ou à chanter de la part de l’oiseau. Tout comme le tapage de pattes, ce comportement peut être accompagné d’une agressivité territoriale.

Danse ou mouvement de la tête : Un perroquet qui danse et qui bouge la tête indique habituellement qu’il est en forme et se sent bien. Des mouvements de tête peuvent également mener à un comportement de parade nuptiale ou à un comportement sexuel.

Inclinaison du corps ou sollicitation : Un perroquet qui se penche vers quelque chose ou quelqu’un exprime un désir envers cet objet ou cette personne. Si l’oiseau a l’habitude de voler, ce comportement peut signifier qu’il est sur le point de prendre son envol.

Vol ou traque : Si votre oiseau vous suit partout dans la maison en volant ou en marchant, c’est qu’il est très heureux en votre compagnie ou qu’il vous traque; d’une façon ou d’une autre, il est en santé et sûr de lui.

« Claquement » du bec : Quand un cacatoès et d’autres espèces de perroquets agitent leur langue, il arrive souvent que leur maxillaire bouge rapidement de haut en bas en même temps. Ce comportement exprime la joie, bien que certains oiseaux espiègles agissent ainsi dans le but de se faire caresser pour ensuite mordre la personne pour le simple plaisir.

Tapement des pattes ou du bec : Taper des pattes ou du bec contre un perchoir, un mur, un jouet ou un humain est un comportement territorial pouvant être accompagné d’un comportement agressif chez les oiseaux adultes. Cela indique aussi un sentiment de bien-être chez ces créatures qui, il ne faut pas oublier, restent toujours en partie sauvages.

Motivation sexuelle : Bien que le mordillement et le comportement territorial puissent accompagner les manifestations à caractère sexuel comme la masturbation, ces comportements démontrent habituellement que l’oiseau est heureux et en santé.

Un oiseau malade ou inadapté n’adopte que quelques-uns, voire aucun, des comportements ci-dessus. Si vous vous inquiétez de la santé de votre oiseau parce qu’il n’exprime pas son bien-être, emmenez-le immédiatement chez un vétérinaire aviaire. Si après un examen médical, l’oiseau est considéré comme en santé, vérifiez et enrichissez son environnement physique et social. Les oiseaux sont la joie incarnée. Le bonheur de ces animaux à plumes est contagieux, et le partager avec eux est l’essence de la vie pour ceux et celles d’entre nous qui ont la chance d’être en leur compagnie.

Mattie Sue Athan
Mention de source
Peint par : Shernya Vininsky

Mattie Sue Athan
Conseillère certifiée de l’IAABC en comportement de perroquets, auteure lauréate d’un prix. Parrots, son livre de la maison d’édition Barron’s, a été nommé le meilleur ouvrage non romanesque par la Fédération des auteurs d’Oklahoma. Récemment, elle a lancé le livre Parrots in the City : One bird’s struggle for a place on the planet, qu’elle a coécrit avec Jon-Mark and JoAnn Davey, dans le but de documenter l’état des conures veuves et leur réintroduction en Amérique du Nord.

découvrir HARI:

Institut Hagen de recherche en aviculture