POLITIQUE DE PROTECTION DE LA CONFIDENTIALITÉ ET USAGE DE TÉMOINS

Le Groupe Hagen prend très au sérieux la protection de votre vie privée, et c’est dans cet esprit que nous avons mis à jour notre politique de confidentialité qui traite, entre autres, de l’usage de témoins. Nous espérons ainsi assurer une meilleure transparence quant à notre utilisation de vos renseignements personnels en vous expliquant, notamment, comment l’usage de témoins vous permet d’améliorer votre expérience en ligne en plus de ne vous exposer qu’aux publicités qui pourraient vous intéresser. En choisissant de visiter notre site Web, vous nous signalez que vous consentez à recevoir des témoins. Modalités et politique de confidentialité

L’infertilité chez les oiseaux

Facteurs nuisant au succès de l’accouplement

Nous avons dressé une courte liste de facteurs liés à l’élevage des oiseaux ainsi qu’aux conséquences médicales, physiques ou comportementales pouvant être remarqués lors de l’évaluation de l’infertilité chez les oiseaux.

Egg-ovenrack smallLorsque vous évaluez le développement des œufs, ces derniers sont-ils très clairs? L’embryon peut-il être mort en coquille au cours des premiers jours d’incubation? Tous les œufs qui ne parviennent pas à l’éclosion doivent subir une nécropsie même s’ils sont clairs à la lumière.

  • Les deux oiseaux ont-ils atteint leur maturité sexuelle? Le sexe des oiseaux est la cause la plus fréquente d’infertilité.
  • Les oiseaux ont-ils passé un examen médical complet avant la saison de reproduction afin d’empêcher qu’ils ne souffrent de problèmes de santé pouvant les affaiblir? Des papillomes du cloaque et d’autres infections localisées au niveau du cloaque peuvent en effet restreindre la capacité des oiseaux à se reproduire.
  • Offrez-vous une alimentation variée et équilibrée à vos oiseaux? Songez également à faire suivre un régime alimentaire aux oiseaux obèses.
  • L’alimentation doit être évaluée soigneusement afin de remédier aux carences nutritionnelles comme une hypovitaminose A, D et E, un faible taux de calcium et un faible apport calorique.
  • L’eau de votre oiseau est-elle toujours fraîche?
  • Les griffes de vos oiseaux ont-elles été coupées trop court? Le couple d’oiseaux a-t-il de la difficulté à maintenir une position stable au moment de la reproduction en raison d’un abcès plantaire, d’une malformation de pattes ou d’une amputation de doigts de pattes?
  • Les perchoirs sont-ils adéquats? Sont-ils trop glissants, instables ou mal positionnés?
  • Fournissez-vous de nouvelles branches à vos oiseaux afin d’encourager leur comportement d’accouplement et la fabrication du nid? Référez-vous à une liste de plantes toxiques afin de ne leur procurer que des espèces d’arbres sans danger dont les branches ne sont pas traitées par des pesticides.
  • Avez-vous remarqué des éléments perturbateurs près de la volière causés par les humains, les autres oiseaux, la vermine ou d’autres espèces d’animaux qui pourraient troubler le comportement d’accouplement et les activités de vos oiseaux?
  • Vos volières constituent-elles un environnement sécuritaire et exempt de stress pour les oiseaux? Ces derniers ont-ils suffisamment d’espace pour voler et adopter leur comportement territorial?
  • Les dimensions des nids, le matériel et les substrats utilisés sont-ils adaptés aux espèces de votre volière?
  • Le nid est-il stable? Remarquez-vous des vibrations lorsque le couple bouge?
  • La cavité procure-t-elle une ouverture du nichoir privée et sécuritaire? Le couple peut-il mâchouiller cette ouverture pour marquer la cavité?
  • Examinez-vous régulièrement les nids? Les visites irrégulières et envahissantes ne sont pas recommandées, particulièrement pendant la saison de reproduction.
  • Le matériel adéquat de mirage des œufs ainsi que les techniques de manipulation appropriées vous permettront d’évaluer la fertilité et de surveiller les stades de développement des œufs en les manipulant peu. En fait, ils ne doivent pas être manipulés pendant les premiers stades de développement.
  • Les éclairages naturel et artificiel sont-ils adéquats?
  • Les installations intérieures sont-elles équipées d’une minuterie afin d’assurer les phases d’éclairage désirées? Prolonger les photopériodes favorise la sécrétion de l’hormone lutéinisante, principale hormone sexuelle.
  • Adaptez-vous graduellement le climat de votre volière (la température, le taux d’humidité et l’éclairage) pour stimuler les activités de reproduction? Une température et un taux d’humidité trop élevés peuvent réduire les activités de reproduction. Des températures dépassant 27 °C peuvent même causer une contrainte thermique.
  • Le microclimat du nid a-t-il été évalué et noté? Les nids en métal peuvent par ailleurs contribuer à l’augmentation de leur température, les rendant inhospitaliers pour les oiseaux et dangereux pour les œufs.
  • Un système de contrôle par vidéo peut-il être installé? Il vous donnerait un aperçu supplémentaire des activités et des comportements de reproduction des oiseaux ainsi que des éléments qui les perturbent.

Si le couple est toujours infertile après une évaluation complète, vous devrez peut-être attribuer de nouveaux partenaires aux oiseaux. Consultez votre vétérinaire spécialisé en médecine aviaire afin de vérifier si une endoscopie du système reproductif du mâle et de la femelle s’avère nécessaire.

Nous vous recommandons de conserver cette liste et de l’utiliser comme feuille de suivi lorsque vous évaluez un couple de reproduction et d’évaluer ce dernier individuellement plutôt qu’en colonie complète.

Josee Bermingham AHT

découvrir HARI:

Institut Hagen de recherche en aviculture